Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



jeudi 21 septembre 2017

Dans l'ombre des élus. Une sociologie des collaborateurs politiques, Willy Beauvallet, Sébastien Michon (dir.)

 
Dans l'ombre des élus
Une sociologie des collaborateurs politiques 
Willy Beauvallet, Sébastien Michon (dir.)
P.U.Septentrion
  Espaces politiques
2017

Présentation de l'éditeur
Coulisse du pouvoir ou antichambre de la carrière électorale ? L'entourage des élus recouvre des fonctions encore méconnues. Si les collaborateurs d’élus ont été évoqués à plusieurs reprises au cours de la campagne présidentielle de 2017, ils restent des hommes de l’ombre et leur rôle est en grande partie ignoré.
Administrateurs du Parlement, conseillers des groupes politiques, directeurs généraux des services, conjoints, membres des cabinets de maires ou de présidents de région : les chapitres témoignent de l’omniprésence de ces collaborateurs aux statuts multiples et de leur position incontournable dans l’exercice quotidien des activités représentatives. L’examen des propriétés de ces acteurs, de leurs pratiques concrètes et des concurrences qui les animent enrichit l’analyse d’un phénomène déjà ancien mais encore peu étudié en tant que tel.

Table
Introduction : Les collaborateurs d'élus, des acteurs au cœur des entreprises politiques
Willy Beauvallet, Sébastien Michon
Partie 1. Le périmètre des entreprises politiques des élus
Chapitre 1 : Devenir un membre public de l'entourage politique : le rôle de figuration des conjointes d’élus en situation de représentation
Christelle Gris
Chapitre 2 : Les administrateurs du Parlement.
Contribution à une sociologie des collaborateurs d’élus
Martin Baloge
Chapitre 3 : Le DGS, fonctionnaire manager et entrepreneur politique ?
Jean-Yves Robin, Hélène Desfontaines
Partie 2. Division du travail et concurrences
Chapitre 4 : Le travail politique des cabinets présidentiels en régions : un rôle contrasté et évolutif selon les modes de gouvernance politique
Benoît Demongeot, Sébastien Gardon, Éric Verdier
Chapitre 5 : Les collaborateurs d’élus départementaux.
Pratiques et ambivalences d’une fonction aux contours flous
Pierre Bonnevalle
Chapitre 6 : Qui gouverne dans les communes ?
La prise de décision au prisme du directeur de cabinet
Julien Fragnon
Chapitre 7 : Des travailleurs « de l’ombre » ?
Les salariés du groupe socialiste à l’Assemblée nationale
Willy Beauvallet
Partie 3. Les entreprises politiques comme antichambres du métier politique
Chapitre 8 : Collaborateurs d’élu-e(s) écologistes à l’Assemblée nationale : une voie toute tracée ?
Vanessa Jérome
Chapitre 9 : De nouvelles carrières électives : le renouvellement du personnel politique local socialiste par les auxiliaires d’élus à l’épreuve des configurations locales (1988-2012)
Grégory Hû
Chapitre 10 : Entre les coulisses et la scène.
Trajectoires et stratégies de professionnalisation des auxiliaires politiques au Parti socialiste
Rémi Lefebvre
Postface : De la sociologie des entourages à celle du marché des emplois en lien avec les activités politiques
Delphine Dulong
Résumés des contributions
Présentation des auteurs

Aucun commentaire: