Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



lundi 19 juin 2017

Maurice Agulhon. Aux carrefours de l'histoire vagabonde. Édité par Christophe Charle et Jacqueline Lalouette

Maurice Agulhon
Aux carrefours de l'histoire vagabonde
Édité par Christophe Charle et Jacqueline Lalouette
Publications de la Sorbonne
Histoire de la France aux XIXe et XXe siècles 
2017
 
Présentation de l'éditeur
Professeur d'histoire contemporaine à Aix-en-Provence puis à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et au Collège de France, Maurice Agulhon (1926-2014) est l’un des historiens majeurs du second XXe siècle. Il a non seulement renouvelé l’histoire de la France contemporaine dans une triple dimension politique, sociale et symbolique et a ouvert de nouvelles pistes aux historiographies d’autres pays, mais il a aussi établi des liens fructueux avec les études littéraires, la science politique et l’ethnologie. Un an après son décès, une journée d’étude, dont ce volume rassemble les contributions, a éclairé la multiplicité de ses apports à l’histoire comme discipline, à la fonction d’historien comme maître, à la vie intellectuelle française comme citoyen engagé dans son époque.
Ce portrait intellectuel, humain et politique n’entend pas se tourner seulement vers le passé. À l’heure où les grands combats que Maurice Agulhon a menés, pour la liberté et l’inventivité intellectuelles, la République et l’émancipation humaine, sont plus que jamais d’actualité, les contributions montrent comment il a su être un guide et un exemple pour l’avenir de l’histoire, de l’université et de la République, trois engagements indissociables dans sa vie et dans son œuvre.
 
 
 
 

Aucun commentaire: